top of page

L’habit ne fait pas le moine

"Si vous souhaitez aider quelqu’un à prendre confiance en lui, le premier pas à faire est déjà de lui accorder votre confiance."


Il y a un peu plus d’un an, nous décidions d’adopter un chien pour l’anniversaire d’Ana. S’ensuivirent de nombreuses visites dans les refuges de toute la Wallonie. A la base, un coup de foudre sur photo d’un énorme American Staff mâle qualifié de molosse au profil peu accrocheur dont je vous passerai les détails… Ana flashe sur Mr. « Tyson ». Je lui propose d’aller au culot jusqu’à La Louvière en pleine période de confinement pour le rencontrer.


Nous arrivons sur place, bien évidemment, nous trouvons portes fermées avec un message sur celle-ci « visite uniquement sur rendez-vous ». Ça faisait trois jours que j’essayais de les appeler, alors agacé et guidé par je ne sais quelle énergie je pose ma main sur la poignée de porte et BINGO elle s’ouvre. Nous osons rentrer et le début de l’aventure commence. Après quelques négociations, nous sommes finalement très bien reçus et parlons de ce fameux Tyson qui est là depuis deux ans et dont personne ne veut. Un vieux mâle de 9 ans avec un très gros caractère. Chien qui plus est, surpuissant et catégorisé, il faut sans aucun doute des personnes d’expérience pour s’occuper de ce type chien et évidemment ce n’est pas notre cas.


Ana du haut de ses 45kg demande pour le rencontrer, les conseillers professionnels et responsables font naturellement tout pour essayer de lui trouver un chien plus adapté à elle et la dissuader… c’est sans compter que sur le temps qu’elle joue avec une petite chienne, je m’appuie sur un mur grillagé sans faire attention et la, surprise je reçois une grosse léchouille amicale qui est comme un appel sonnant. Étrange coïncidence, l’auteur de cet acte d’amitié est bien ce fameux Tyson. J’insiste alors auprès des bénévoles pour qu’ils accordent à Ana la possibilité de rencontrer ce molosse au grand cœur. Rencontre accordée et c’est un chouette moment mais le Loulou est distant, après deux ans à la SPA il ne veux probablement pas s’emballer trop vite.


Cependant, malgré les multiples rencontres avec d’autres chiens très sympathiques, il va hanter les pensées et les rêves d’Ana pendant les 3 semaines. Nous enchaînons alors de multiples visites, et s’ensuit un grand combat entre la raison et le cœur. La raison dirigée par le capitaine Mental se fait un plaisir de démontrer par tout un raisonnement quasi scientifique que ce chien n’est strictement pas fait pour elle pendant que le cœur guidé par le maréchal Amour, la pousse à écouter cette petite voix interne : qui lui murmure à l’oreille que tout est possible, qu’il n’y a pas de hasard et que c’est cette rencontre qu’elle est venue faire. Alors elle signe avec le cœur et nous voilà les heureux adoptants de Tyson qui sera directement rebaptisé Tay ou Tayo.


Pourquoi cette histoire? Parce qu’aujourd’hui, contre toute attente notre compagnon nous accompagne à de nombreux endroits comme ici au restaurant où il est sage comme une image. Nous avons bien été quelques fois temps au dressage, nous avons essayé le contrôle, les friandises, … mais au final ce qui fonctionne c’est l’amour et la confiance bien que nous le tenons toujours en laisse afin d’éviter du soucis au chats ou aux écureuils qui croiseraient sa route.


Ça reste un chasseur avec un instinct. Il adore partager ces moments avec nous et vice versa, nous respectons ces besoins et il respecte ce que nous lui demandons. Oui c’est un chien qui est catégorisé, oui il est puissant mais le chien est avant tout le reflet de son gardien et notre gros Tay est une boule d’amour toujours content de rencontrer les bipèdes que nous sommes. Toujours partant pour une caresse étrangère.


Oui son physique peut être effrayant, il a une force potentiellement dangereuse mais rappelons nous que l’habit ne fait pas le moine. Oui Ana aurait pu prendre un plus petit chien et écouter sa raison mais aurait-elle tissé une relation aussi forte que celle que son cœur lui a guidée depuis la vue de cette photo ? Alors apprenons à nous reconnecter toujours plus à nos sens et à notre intuition car elle possède des clefs que notre mental ne peut comprendre. Était il comme cela quand il est arrivé à la maison ? Non pas du tout, il était gentil mais pas habitué aux sorties et encore moins aux activités comme des fêtes foraines et les restos. Le temps passé avec lui, l’amour porté et la confiance que nous lui accordons l’ont transformé. Il a pris confiance en lui, gagné en sérénité et il est mieux dans sa peau.


C’est valable aussi pour les humains : si vous souhaitez aider quelqu’un à prendre confiance en lui, le premier pas à faire est déjà de lui accorder votre confiance. Nos amis les animaux sont bien plus que des compagnons, quand nous savons les écouter ils sont de précieux guides. Alors efforçons nous à chaque instant de respecter l’ensemble du monde animal pour ce qu’ils sont, en veillant aussi à ne pas chercher à les humaniser selon nos désirs et nos envies mais plutôt à les accepter pour ce qu’ils sont vraiment.

Posts récents

Voir tout
bottom of page